Bienvenue sur le blogue d'un gars... et d'un père!

Bonjour à toutes et à tous et bienvenue sur mon blogue!

Aussi souvent que possible (traduction: Quand je ne suis pas en train de consoler un de mes fils qui vient de s'enfoncer la face sur la céramique ou sur un coin de mur; Quand je n'ai pas un rush de travail; Quand ma femme ne me dit pas qu'elle manque d'amour; Quand le Canadien n'est pas sur la patinoire, etc.), je viendrai vous écrire de courts billets.

Espérant que vous y prendrez autant de plaisir que moi.

Vous pouvez aussi me lire sur le site Internet de Naître et Grandir et me suivre sur ma page Facebook officielle.

À bientôt!

Jean-François Quessy

*** Tous les textes publiés ici le sont en mon nom personnel et ne représentent aucunement la pensée d'autres gens ou organisations.

lundi 7 juillet 2014

Avant d'être des parents, nous étions un couple



Un dimanche soir comme les autres : 

Le plus petit qui tape sur la tête du plus grand pendant que maman lui répète « Doux, douuuxxxx…. » en lui faisant un geste délicat de la main; Une petite guerre entre la chienne et moi à savoir si je réussirai à ramasser les restants du souper amassés au sol avant qu’elle ne les dévore; Un panier de linge à plier; De la vaisselle; Des imitations de bruits d’animaux et des éclats de rire; Beaucoup trop d’eau qui éclabousse tout autour du bain, etc.

La routine.

dimanche 6 juillet 2014

Vous vous demandez comment va Mini?


Des nouvelles de Mini... Ça fait un bail n'est-ce pas?

Les dernières semaines ont été un peu comme des montagnes russes pour nous et notre petit bonhomme. De l'espoir, des déceptions, des progrès, des inquiétudes, etc.

Mais, plus que tout, une grande joie de vivre et de très beaux moments passés avec lui et en famille!

Non, son épilepsie n'est toujours pas contrôlée. Nous avons parfois 2 ou 3 jours de répit, mais jamais bien plus que ça. Nous terminons le sevrage de l'un de ses anti-épileptiques (acide valproique) et en avons débuté, un nouveau aujourd'hui: le keppra.

vendredi 13 juin 2014

Lettre d'un enfant au meilleur papa du monde

Cher papa,

J'ai décidé de te donner un tout petit mot pour te souhaiter une très belle fête des pères. Je ne prends pas assez le temps de te dire ce que je pense de toi le reste de l’année.

Je sais que tu aimerais parfois être à la maison un peu plus souvent. Que tu ne me vois pas autant que tu le voudrais. Que tu travailles beaucoup.

Oui, je sais.

Maman se dit probablement la même chose de son côté et dans un monde idéal, nous serions ensemble tous les trois, 24 heures sur 24.

Mais, tu sais quoi, papa?

Quand je pense à toi, j’ai l’impression de t’avoir avec moi en tout temps. Parce que même si tu n’es pas toujours auprès de moi, tu es là quand j’ai véritablement besoin de toi.

Pour lire la suite, cliquez ici:
http://naitreetgrandir.com/blogue/un-gars-un-pere/2014/06/13/lettre-dun-enfant-au-meilleur-papa-du-monde/


mercredi 21 mai 2014

Nouvelles de Mini, mai 2014

Nous avons passé la semaine dernière hospitalisés au CHU Ste-Justine. Je ne m'éterniserai pas dans les détails, je ne vous étalerai pas mes émotions (j'ai trouvé cette semaine extrêmement difficile, frustrante et je pense que je ne suis pas encore remis de tout ce temps passé à Ste-Justine au cours de la dernière année) et j'irai droit au bout en vous expliquant brièvement ce qui ressort de ce passage.