Bienvenue sur le blogue d'un gars... et d'un père!

Bonjour à toutes et à tous et bienvenue sur mon blogue!

Aussi souvent que possible (traduction: Quand je ne suis pas en train de consoler un de mes fils qui vient de s'enfoncer la face sur la céramique ou sur un coin de mur; Quand je n'ai pas un rush de travail; Quand ma femme ne me dit pas qu'elle manque d'amour; Quand le Canadien n'est pas sur la patinoire, etc.), je viendrai vous écrire de courts billets.

Espérant que vous y prendrez autant de plaisir que moi.

Vous pouvez aussi me lire sur le site Internet de Naître et Grandir et me suivre sur ma page Facebook officielle.

À bientôt!

Jean-François Quessy

*** Tous les textes publiés ici le sont en mon nom personnel et ne représentent aucunement la pensée d'autres gens ou organisations.

mardi 23 septembre 2014

Quand les rires suivent la mort

J'ai une pensée ce matin pour mon grand-père, à l'annonce du décès de M. Gilles Latulippe. Je suis convaincu qu'il doit prendre la nouvelle difficilement.

Le départ de M. Latulippe lui fait sûrement un gros pincement au coeur. Il a vieilli aux côtés de mon grand-père comme les Deschamps, Louvain, Desrochers, Vigneault.

Voir partir nos proches au fil du temps est assurément brise-coeur, mais voir nos artistes préférés baisser pavillon est aussi un deuil.

Comme probablement bien du monde, pour moi, Gilles Latulippe était là depuis toujours et resterait là aussi pour toujours. 

jeudi 11 septembre 2014

Le prix du service de garde selon le revenu

Notre gouvernement étudie présentement très sérieusement la possibilité de revoir le mode de financement des services de garde. Êtes-vous vraiment surpris?

Je me réjouis que l'on se questionne et que l'on souhaite faire le ménage dans certains programmes, même s'il y aura toujours de l'opposition, même s'il y aura toujours des insatisfaits, même si ça fera parfois mal. Je pense qu'il est temps d'analyser ce que l'on a vraiment les moyens de se payer, comme province.

Par contre, lorsque l'on soulève la possibilité d'avoir des tarifs de garde qui seraient modulés en fonction du revenu, ça me fait grincer des dents. J'ai toujours eu un peu de misère avec un principe comme ça. Je trouve que c'est dangereux et injuste.

mardi 9 septembre 2014

Notre rituel annuel pour briser le stress de la rentrée

Comme plusieurs d'entre vous, je me remets peu à peu du stress de la rentrée.

Mes garçons n'ont pas encore l'âge d'aller à l'école, mais puisque ma conjointe est enseignante au primaire, lorsque la fin-août s'amène, le début d'une routine à laquelle nous avions pu nous permettre de déroger pendant deux mois revient au galop: l'alarme du matin, la garderie, les tâches ménagères qui s'accumulent un peu plus, le manque de temps pour prévoir les repas à l'avance, etc.

Ce qui est fantastique chez-nous, c'est qu'après avoir réussi à reprendre un peu ce rythme qui nous déboussole au départ, nous nous mettons à penser à un petit quelque chose de bien spécial. Nous avons un objectif précis en tête, un rituel annuel qui revient à chaque fin de mois de septembre.

Pour lire la suite, cliquez ici: 
http://naitreetgrandir.com/blogue/un-gars-un-pere/2014/09/09/notre-rituel-annuel-pour-briser-le-stress-de-la-rentree/






jeudi 4 septembre 2014

Bonne nouvelle 2 de 3: Un cadeau du ciel pour Mini et notre famille!

Je vous en ai déjà glissé un mot sur ma page Facebook, mais le projet a pris beaucoup d'ampleur au cours de l'été. À la base, nous souhaitions concevoir une salle de jeux et de motricité sécuritaire adaptée pour Mini afin de favoriser la poursuite de son développement global.

Le « hic »: aucune place au rez-de chaussée!

Il fallait donc penser au sous-sol, un espace sans divisions, sur le béton et nullement aménagé. Donc, inévitablement, de très grosses dépenses pour nous.

Nous espérions trouver un entrepreneur qui aurait envie de nous aider à mettre en place un coin pour le petit, à un prix relativement abordable. Et c'est là que Construction P. Dufour inc.(Pascal et Cindy) sont venus nous rencontrer à la maison afin de mesurer l'ampleur des travaux. Rapidement, ça a cliqué avec eux, les enfants se sont littéralement « garochés » dans leurs bras et ils nous ont annoncé qu'ils souhaitaient effectuer les travaux sans nous charger les frais de main-d'oeuvre. 

Extraordinaire, non?
Mais, c'était loin de s'arrêter là.

« Nous ne repartirons pas d'ici avant d'avoir aménagé l'ensemble du sous-sol. Donc: une salle de jeux, un coin télé-cinéma, une salle de bain, un bureau, une chambre à coucher et l'escalier. »

Quoi??? 

Nous nous demandions ce que nous avions fait pour mériter un si gros cadeau. Certes, nous avons peu d'emprise sur les problèmes de santé de notre petit homme, mais en ayant un environnement favorable où il pourra s'épanouir davantage et dont toute la famille pourra bénéficier, nous aurons un poids de moins sur les épaules et nous aurons l'impression qu'un gros rayon de soleil nous illumine jour après jour.

Comme si ce n'était pas assez, à partir de là, d'autres partenaires ont spontanément décidé de sauter dans le projet pour nous aider à réduire les coûts, pour nous offrir des petits « extras » ou pour faire d'autres gestes qui contribueront à améliorer l'environnement de notre garçon. Cindy et Pascal, en plus de donner de leur temps aux côtés de leurs hommes, ont aussi fait beaucoup de démarches afin de solliciter d'autres partenaires. 

Si vous saviez à quel point Cindy s'investit, en plus de son travail à temps « plus-que-plein », ça n'a tout simplement pas de bon sens d'avoir un coeur gros comme ça.

Je vous le dis, nous avons l'impression d'être en train de tourner une émission de Chantale Lacroix, mais sans l'animatrice et sans les caméras. C'est fantastique de constater ce qui peut se produire lorsque des gens font preuve de générosité et décident de s'allier afin de faire de grandes choses. 

Pourquoi est-ce tombé sur nous? Je ne sais pas trop. Mais, je pense qu'il faut arrêter de se poser la question, accepter le tout, en profiter, créer des liens avec ces gens de coeur et participer, dans la mesure du possible et selon nos compétences, au projet à leurs côtés.

Donc, au cours des prochains jours et des prochaines semaines, sur ma page Facebook, je me permettrai de remercier les différents partenaires. Bien qu'aucun d'entre eux ne le fasse pour obtenir de la visibilité, pour moi, c'est la moindre des choses de les remercier publiquement. Et, si vous avez besoin d'un produit ou d'un service qu'ils offrent, je vous assure que chacun d'entre eux saura répondre à vos attentes. Vraiment, nous avons une brochette de gens et d'entreprises tout à fait extraordinaires!

Finalement, dans un récent billet où je vous divulguais une première bonne nouvelle, je me vantais d'être maintenant un gars « super manuel » après avoir réussi à assembler un module de jeux extérieur. Avec les travaux du sous-sol, je me suis rendu compte que j'ai encore bien des croûtes à manger! Disons que je ne me suis pas trop mêlé des divisions et de la pose du gypse (je pense que ça allait pas mal plus vite sans moi!). J'étais plus utile pour leur préparer à manger et à boire! Mais, avec un coup de pouce de ma blonde, je me suis chargé de la peinture et, grâce à professeure Cindy, j'ai appris à poser du plancher flottant et à comprendre des principes de plomberie! (Ça, la plomberie, je pourrais vous en parler longtemps avec la merde de mes voisins qui remontait dans mon sous-sol ce week-end!). Mais, je préfère vous parler de tout le positif qui nous arrive!

Je continuerai donc de vous faire des mises à jour sur ce projet, surtout via les médias sociaux.

D'ici là, comme je vous l'avais dit, il y a 3 bonnes nouvelles. Êtes-vous prêts pour la troisième?