Bienvenue sur le blogue d'un gars... et d'un père!

Bonjour à toutes et à tous et bienvenue sur mon blogue!

Aussi souvent que possible (traduction: Quand je ne suis pas en train de consoler un de mes fils qui vient de s'enfoncer la face sur la céramique ou sur un coin de mur; Quand je n'ai pas un rush de travail; Quand ma femme ne me dit pas qu'elle manque d'amour; Quand le Canadien n'est pas sur la patinoire, etc.), je viendrai vous écrire de courts billets.

Espérant que vous y prendrez autant de plaisir que moi.

Vous pouvez aussi me lire sur le site Internet de Naître et Grandir et me suivre sur ma page Facebook officielle.

À bientôt!

Jean-François Quessy

*** Tous les textes publiés ici le sont en mon nom personnel et ne représentent aucunement la pensée d'autres gens ou organisations.

mercredi 8 octobre 2014

La musique dans le sang

La musique a toujours occupé une place importante dans ma vie. J'aimerais bien que mes deux garçons s'y intéressent. Qu'ils l'apprécient, qu'ils en fassent une passion, qu'ils s'en servent comme un refuge, peu importe. Mais qu'elle ait une signification pour eux.

Déjà, dans le ventre de maman, nous leur chantions leurs premières mélodies. Nous leur faisions entendre leurs premiers rythmes. Nous espérions surtout que ces notes et ces sons aient un effet apaisant sur nos petits hommes en devenir.

Encore aujourd'hui, la musique fait partie de notre quotidien. Mes deux gars auront respectivement deux et quatre ans dans quelques semaines et, depuis bien longtemps déjà, ils nous offrent des spectacles musicaux hauts en couleurs! Des plats de nouilles qui deviennent des maracas, des livres qui se transforment en batterie, une télécommande qui a tout l'air d'un micro... Au gré de leur imagination!

Pour lire la suite, cliquez ici:
http://naitreetgrandir.com/blogue/un-gars-un-pere/2014/10/08/la-musique-dans-le-sang/
  • Mon dernier billet: « Bonne nouvelle 3 de 3: La scène! »


mardi 30 septembre 2014

Bonne nouvelle 3 de 3: La scène!

Au cours des dernières semaines, vous avez vu mes deux premières bonnes nouvelles défiler, mais la troisième s'est fait attendre. Ouais, je sais, vous avez envie de me traiter d'agace!!!

En fait, c'est que la préparation pour pouvoir vous l'annoncer aura été parsemée de petits imprévus qui m'ont forcé à repousser la publication du présent billet.

Alors, après une bonne nouvelle pour Mini, une autre pour lui et notre famille, en voilà une dernière qui me concerne directement et qui représente surtout un gros défi pour moi: Je m'apprête à faire un retour sur les planches, tout en musique, dans un spectacle « piano-voix » qui revisitera les plus grands du rock anglophone.

mardi 23 septembre 2014

Quand les rires suivent la mort

J'ai une pensée ce matin pour mon grand-père, à l'annonce du décès de M. Gilles Latulippe. Je suis convaincu qu'il doit prendre la nouvelle difficilement.

Le départ de M. Latulippe lui fait sûrement un gros pincement au coeur. Il a vieilli aux côtés de mon grand-père comme les Deschamps, Louvain, Desrochers, Vigneault.

Voir partir nos proches au fil du temps est assurément brise-coeur, mais voir nos artistes préférés baisser pavillon est aussi un deuil.

Comme probablement bien du monde, pour moi, Gilles Latulippe était là depuis toujours et resterait là aussi pour toujours. 

jeudi 11 septembre 2014

Le prix du service de garde selon le revenu

Notre gouvernement étudie présentement très sérieusement la possibilité de revoir le mode de financement des services de garde. Êtes-vous vraiment surpris?

Je me réjouis que l'on se questionne et que l'on souhaite faire le ménage dans certains programmes, même s'il y aura toujours de l'opposition, même s'il y aura toujours des insatisfaits, même si ça fera parfois mal. Je pense qu'il est temps d'analyser ce que l'on a vraiment les moyens de se payer, comme province.

Par contre, lorsque l'on soulève la possibilité d'avoir des tarifs de garde qui seraient modulés en fonction du revenu, ça me fait grincer des dents. J'ai toujours eu un peu de misère avec un principe comme ça. Je trouve que c'est dangereux et injuste.