Bienvenue sur le blogue d'un gars... et d'un père!

Bonjour à toutes et à tous et bienvenue sur mon blogue!

Aussi souvent que possible (traduction: Quand je ne suis pas en train de consoler un de mes fils qui vient de s'enfoncer la face sur la céramique ou sur un coin de mur; Quand je n'ai pas un rush de travail; Quand ma femme ne me dit pas qu'elle manque d'amour; Quand le Canadien n'est pas sur la patinoire, etc.), je viendrai vous écrire de courts billets.

Espérant que vous y prendrez autant de plaisir que moi.

Vous pouvez aussi me lire sur le site Internet de Naître et Grandir et me suivre sur ma page Facebook officielle.

À bientôt!

Jean-François Quessy

*** Tous les textes publiés ici le sont en mon nom personnel et ne représentent aucunement la pensée d'autres gens ou organisations.

mardi 27 janvier 2015

La complicité entre mes enfants va me rendre fou



Mon premier a deux ans et mon second en a quatre. 

En plein les tranches d’âge où ils commencent à se confronter, à se faire fâcher l’un et l’autre avec un brin d’hypocrisie (comme un petit pied qui va subtilement pousser une jambe sur le sofa juste pour le attirer les grognements…), à pleurer de façon plus ou moins crédible pour ne pas partager un jouet avec lequel l’un faisait semblant d’être en train de jouer alors qu’il n’y pensait même pas avant que son frère mette la main dessus, etc.
Tout ça, ce sont des situations que je suis capable de bien gérer et qui, à la limite, me fascinent et m’amusent.

Là où je perds le contrôle, c'est que malgré leurs querelles enfantines, ils ont commencé à développer une complicité du tonnerre [...] 

Pour lire la suite, cliquez ici:
http://naitreetgrandir.com/blogue/un-gars-un-pere/2015/01/27/la-complicite-entre-mes-enfants-va-rendre-fou/




lundi 5 janvier 2015

De bien drôles de résolutions!

Avec la fin d’une année et le début d’une nouvelle viennent souvent les traditionnelles résolutions. Bien qu’elles tournent souvent autour des mêmes sujets, elles risquent d’être bien différentes pour chaque membre de la famille. 

Voici donc ce à quoi elles pourraient ressembler, pour des thèmes bien précis…

ALIMENTATION

- Elle : Sa résolution est de tenter d’intégrer le pain de blé entier 9 grains dans la famille.

- Lui : Sa résolution est de convaincre tout le monde que la poutine devrait compter pour une portion de légumes.

- Les enfants: Leur résolution est d’arriver à penser à autre chose lorsqu’ils mangent un brocoli.

VOIR LA VIE POSITIVEMENT

- Lui : Sa résolution est de trouver du charme dans les défauts de sa belle-mère.

- Elle : Étrangement, sa résolution est aussi de trouver du charme dans les défauts de sa belle-mère.

Pour lire la suite, cliquez ici: 
http://naitreetgrandir.com/blogue/un-gars-un-pere/2014/12/30/de-bien-droles-de-resolutions/

mercredi 17 décembre 2014

La toune de Joël Legendre doit devenir illégale!

La première fois que je suis tombé sur « Noël ensemble » dans ma voiture, je n'ai rien dit.

La deuxième fois non plus, même si elle m'est restée dans la tête un peu plus longtemps.

Après une semaine à l'entendre à maintes reprises, j'ai continué de me convaincre qu'il ne fallait pas en faire de cas, mais j'avais de plus en plus de difficulté à arrêter de la fredonner.

Puis aujourd'hui, tout ça perdure! Et j'en viens à me dire que le silence ne sera pas la solution.

Malheureusement, je ne vois plus d'autre option: Une mobilisation est nécessaire afin de rendre la chanson « Noël ensemble » de Joël Legendre ILLÉGALE avant qu'il ne soit trop tard!


Que ce soit clair dès le départ: J'aime Joël.

Et je n'ai absolument rien contre le fait qu'il chante, bien loin de là. Pour tout vous dire, j'admire énormément le gars, autant pour ce qu'il fait que pour ce qu'il EST.

lundi 8 décembre 2014

Quand ton corps te dit qu'il va péter au frette

J'avais des tremblements depuis deux ou trois jours. 

De la difficulté à tenir mes mains en l'air de façon stable.

« Ça va passer! », que je me suis dit.

Et, j'ai fait les trois heures de route qui me séparaient de Québec, où j'allais prendre part à une journée spéciale dans le cadre de mon travail, le lendemain. 

Au lieu d'aller directement à l'hôtel et de me trouver quelque chose à manger sur place, je m'arrête dans une microbrasserie de Lac-Beauport. Il est 19h. Je me gâte. Après tout, combien de fois dans l'année ai-je le luxe de me retrouver à Québec, fin seul?

Puis, je reprends la route pour quelques minutes. Stationnement. Check in. Chambre correcte. Bain chaud. Un peu de télé. Quelques trucs à régler rapidement sur mon ordi. Je me brosse les dents avec ma main droite qui tremble légèrement, mais moins que celle d'un petit vieux.

Crevé, au dodo.

Pas la nuit du siècle, mais pas si pire. Routine matinale, je vide ma chambre, je vais tout porter à l'auto et je rejoins une collègue de travail pour le déjeuner.

Ça roule! J'ai la tête lourde, mais ça va. Les patates étaient bonnes.