L’important, c’est la santé et non le sexe… Vraiment?

Crédits photo Christina Souza: www.flickr.com/photos/criispi/

J’ai eu deux garçons. J’aurais été incapable de ne pas demander le sexe à l’échographie et j’ai toujours été impressionné par les parents qui réussissent à préserver le mystère jusqu’à la toute fin.

Notre imagination nous joue des tours

En apprenant que l’on deviendra bientôt parents, inévitablement, notre petit hamster interne se met « à spin » et notre imagination commence à travailler en nous projetant neuf mois plus tard. Personne n’y échappe!

Vous attendez un garçon ou une fille? On a tous déjà utilisé la traditionnelle réponse : « Peu importe! Tout ce qui compte, c’est qu’il soit en santé! ». Mais, est-ce que cette affirmation tient la route?

Est-ce que quelqu’un s’est déjà imaginé avec un bébé sans sexe? Un bébé ni gars, ni fille… Mais en santé?

Bah… Honnêtement, ça m’apparaît drôlement difficile comme exercice! C’est peut-être bien involontaire, mais il me semble qu’on tend d’un côté ou de l’autre.

Pour lire la suite, cliquez ici:

Une réflexion au sujet de « L’important, c’est la santé et non le sexe… Vraiment? »

  • 11 octobre 2017 à 15 h 46 min
    Permalink

    Quand tu fais un bébé en clinique de fertilité, tu te fous VRAIMENT, de se qu’il aura entre les deux jambes.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *