MANIPULER SA BONNE HUMEUR MATINALE

J’étais exaspéré de me lever avec ce sentiment d’urgence. Cette impression de devoir me dépêcher au maximum parce que chaque minute, à chaque matin de la semaine, était comptée. Mon humeur était affectée et je devenais désagréable.

À vrai dire, avec mon air bête, je me « gossais » moi-même!

SORTIR DU CERCLE VICIEUX

J’ai fait un test qui s’est avéré positif pour moi et qui a littéralement transformé mes matins.

J’ai hésité à vous en parler tellement c’est simple comme principe.

Mais, si ça fonctionne pour moi, je me suis dit que ça pourrait marcher pour vous et, potentiellement, vous enlever une certaine pression et changer votre « minding » matinal.

La source du problème

Tout d’abord, je me suis demandé ce qui était le plus lourd pour moi le matin. La réponse était claire: le stress et le sentiment de manquer de temps.

La conséquence était aussi évidente: je devenais de mauvaise humeur, j’étais désagréable avec ma famille, je m’énervais moi-même et je commençais ma journée en ayant un trop-plein de sentiments négatifs et en ayant l’impression de ne pas être à la hauteur, comme parent.

DE VRAIES SOLUTIONS FACILES

Quand j’ai pris conscience de ça et que j’ai décidé qu’il était temps de changer mon état d’esprit, je suis parti à la recherche des pistes de solution les plus simples et les moins énergivores que je pourrais mettre en place pour remédier à la situation rapidement.

La période-tampon

Tout d’abord, j’ai commencé à toujours me prévoir une « période-tampon ». Je me lève assez tôt pour avoir assez de temps, réalistement, pour faire ce qui doit être fait avant de partir travailler.

Je me suis rendu compte bien assez vite que c’est beaucoup plus payant pour moi de dormir 15 minutes de moins et d’utiliser ce temps-là pour réussir à être moins étouffé.

Psychologiquement, c’est devenu une nécessité.

C’est devenu, en quelque sorte, ma base pour contourner mon impression de toujours manquer de temps.

Mais, évidemment, il faut la volonté de se lever plus tôt.

C’est tellement facile de mettre une alarme le plus tard possible pour profiter de chaque minute potentielle sous les draps…

L’auto-manipulation du cerveau

D’un autre côté, ce qui me dérangeait beaucoup, c’était mon humeur, mon état d’esprit. Moi qui tente d’être le plus « équilibré » possible, ça commençait mal mes journées.

C’est ce qui m’a amené à apporter certains changements, juste avant de me coucher, pour avoir une incidence sur mon niveau de stress et mon état mental matinal.

Je vous l’ai dit dès le départ, ça peut vous paraître anodin.

En fait, à partir du moment où je me suis assuré d’avoir assez de temps pour bien faire les choses, je me suis posé la question suivante:

« Qu’est-ce qui me ferait plaisir le matin et qui aurait un impact sur mon humeur? »

Littéralement, juste avant d’aller au lit, je prends quelques minutes pour me manipuler l’esprit!

Je ne sais pas si je suis plus imbécile que l’être humain moyen (ce n’est pas une question, ne prenez pas le temps de m’écrire pour me donner votre opinion là-dessus!!!), mais honnêtement, ça a été assez facile de me manipuler. Pire encore, je le fais à répétition et ça marche chaque fois!

Voici donc les petites actions toutes simples que j’ai mises en place pour changer mon état mental matinal:

  • Je me suis acheté une cafetière programmable pour me lever avec une odeur de café.
  • Je sors les bols et les assiettes des enfants à l’avance (ça me donne l’impression que quelqu’un a pensé à nous quand je me lève!).
  • Je prépare les médicaments de mon plus jeune la veille (il en prend plusieurs).
  • Je laisse les fenêtres entrouvertes pour aérer la maison quand il fait beau.
  • Je m’assure de ne pas me coucher en laissant la cuisine bordélique (surtout le coin de la vaisselle), c’est moins lourd le matin.

Ben oui! Juste ça!

Ça a l’air de rien, mais ça a un effet sur moi.

DEVENONS MANIPULATEURS

Je pense qu’il ne faut pas sous-estimer ces petits changements qui peuvent avoir un impact positif sur notre minding matinal.

Je vous invite à mesurer, dans un premier temps, l’impact positif que pourrait avoir quelques minutes de sommeil en moins (à condition de bien les rentabiliser, bien sûr!). Dans un deuxième temps, essayez de trouver les petites manipulations que vous pourriez vous faire et qui auraient un impact sur votre niveau de stress et votre état mental du matin.

Il pourrait s’agir de tous petits efforts la veille qui vous aideront à mieux respirer et qui vous accrocheront spontanément un sourire au visage.

Parfois, il faut peut-être seulement être plus intelligent que notre cerveau…

Commentez via Facebook

4 réflexions au sujet de « MANIPULER SA BONNE HUMEUR MATINALE »

  • 4 août 2019 à 15 h 20 min
    Permalink

    Quel moment magique, que de se lever 30 minutes avant tout le monde, et, prendre ce temps pour
    mettre la table finaliser les boîtes à lunch et, s’assoir et prendre un bon café avant que les allô maman
    et les cris parce que l’un a passé devant l’autre dans l’escalier. Ouffff. Je me dis que j’ai eu mon moment
    de paix, alors on démarre la journée avec le sourire et je suis calme. Bonne journée tout le monde.

    Répondre
    • 5 août 2019 à 14 h 56 min
      Permalink

      Tu as bien raison, Francine. Ça représente de petits moments qui deviennent vite précieux et qui font un bien énorme! Comme je l’ai mentionné à Karine précédemment, j’ai été plusieurs mois à me lever très tôt (régulièrement autour de 3h30-4h30 du matin — bon c’est un peu « intense » en apparence, mais c’est réellement le moment de la journée où j’ai le plus d’énergie et où je suis le plus efficace), mais sans trop savoir pourquoi, j’ai arrêté de le faire (j’avais d’ailleurs publié un texte là-dessus que je dois mettre à jour et remettre en ligne). Avec du recul, je pense que c’est peut-être la période de ma vie où je me sentais le mieux parce que ça me permettait de faire une tonne de choses, en plus d’être tout à fait seul, sans un bruit (la plupart du temps, je sortais aussi prendre une marche). Bref, merci de ton commentaires et continuons à manipuler!!!

      Répondre
  • 4 août 2019 à 15 h 44 min
    Permalink

    Je me déclare aussi manipulatrice! Je me réveille toujours 45 minutes avant les enfants! C’est mon moment pour prendre mes courriels, prendre ma douche, partir une brassée de lavage et prendre mon café! La table est souvent mise la veille! Naturellement, comme plusieurs, les vêtements sont préparés pour la semaine. Le dimanche quand je range les vêtements, je prépare 5 kits et c’est prêt pour la semaine! Tous ces petits détails permettent d’être moins à la course, donc moins stressée. La prochaine rentrée sera plus relaxe puisque je serai en année sabbatique, mais je compte bien garder ces petits trucs!

    Répondre
    • 5 août 2019 à 14 h 33 min
      Permalink

      Tu as raison, ce sont effectivement ces petits détails parfois si anodins pour tout le monde autour qui nous donnent une petite marge de manoeuvre et qui nous aident dans notre gestion du quotidien. J’ai été plusieurs mois à me lever très tôt (régulièrement autour de 3h30-4h30 du matin), mais sans trop savoir pourquoi, j’ai arrêté de le faire (j’avais d’ailleurs publié un texte là-dessus que je dois mettre à jour et remettre en ligne). Avec du recul, je pense que c’est peut-être la période de ma vie où je me sentais le mieux parce que ça me permettait de faire une tonne de choses, en plus d’être tout à fait seul, sans un bruit (la plupart du temps, je sortais aussi prendre une marche). Bref, merci de ton commentaires et continuons à manipuler!!! 😉

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *