La fois où je suis tombé sur un représentant qui n’était pas gossant

 

 

 

 

 

 

 

J’AI COORDONNÉ UN DÉPARTEMENT DE VENTES PENDANT DES ANNÉES ET J’ÉTAIS AUSSI REPRÉSENTANT SUR LA ROUTE. LES VENDEURS, LES CONSEILLERS, LES REPRÉSENTANTS, JE LES VOIS SOUVENT VENIR À 100 MILLES À L’HEURE AVEC LEURS GROS SABOTS.

Pis, ça m’énarve!

J’ai accepté d’ouvrir la porte de ma maison pour une collaboration à un représentant du Groupe Vertdure et de V Extermination récemment, juste après avoir emménagé dans une toute nouvelle résidence. À ma grande surprise, pour l’une des rares fois, il ne m’a pas tombé sur les nerfs!

Écouter le client et être honnête

Essayer de vendre un produit OU écouter les besoins du client potentiel puis, par la suite, tenter de lui proposer ce qui répondra le mieux à ses attentes et à son budget?

Il y a là une grande différence dans l’approche et la dynamique qui s’installe n’est pas la même non plus.

J’ai donc été très heureux lorsque, dès le départ, le représentant m’a expliqué qu’il ne pourrait pas faire de miracles avec ma pelouse sans ma collaboration. Autrement dit, son équipe a toutes les compétences, les produits et les outils nécessaires pour combler mes attentes et m’aider à avoir un beau gazon, mais je demeure celui qui a « les yeux » sur place et qui doit les informer de l’évolution de la situation. Lire la suite

Si vous avez aimé, merci de partager!

Calme-toi avec ton anxiété, t’as juste 6 ans!

 

 

 

 

 

 

 

PARFOIS, J’AURAIS EU ENVIE DE LUI DIRE ÇA. APRÈS TOUT, DE LA « VRAIE » ADVERSITÉ ET DU            « VRAI » STRESS, IL VA DEVOIR EN SURMONTER PAS MAL PLUS DANS QUELQUES ANNÉES ALORS AUSSI BIEN QU’IL S’ENDURCISSE DÈS MAINTENANT!

Mais, j’ai compris que son anxiété était bien réelle et que de l’ignorer ou d’en minimiser l’impact n’était pas la solution.

Les manifestations

Bien qu’il soit normal pour un enfant comme pour un adulte de ressentir de l’anxiété (devant l’inconnu ou à l’approche d’une situation qui nous effraie plus particulièrement), ma conjointe et moi nous sommes rendu compte que celle ressentie par notre grand garçon commençait à être plus importante et à lui nuire.

Rien n’était perceptible de jour. Mais, le soir venu, dans son lit, il pouvait pleurer et se faire énormément de soucis pour plusieurs choses : Une fête d’amis le lendemain, un garçon qui l’avait taquiné à l’arrêt d’autobus, une sortie spéciale avec nous, etc.

Pour lire la suite, cliquez ici:

Si vous avez aimé, merci de partager!

À vous, madame, qui ne connaissez rien de mon enfant

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

APRÈS M’AVOIR DÉVISAGÉ, NON SEULEMENT VOUS AVEZ HAUSSÉ LES ÉPAULES, PUIS VOUS AVEZ RÉPÉTÉ MES CONSIGNES À MON PROPRE ENFANT, MAIS VOUS VOUS ÊTES PERMIS DE COMPARER NOS RÉALITÉS EN ME LANÇANT D’UN TON MÉPRISANT UN: « LE MIEN N’AURAIT JAMAIS FAIT ÇA! »

En mai dernier, j’ai participé à une édition du magazine Naître et grandir traitant des enfants ayant des besoins/défis particuliers et on m’a interrogé au sujet du regard d’autrui. Lors de la fête de la Saint-Jean, vous m’avez rappelé à quel point il faut continuer d’aborder le sujet.

Je ne suis pas mou

Nous étions assis, pique-niquant en famille sur une couverture, attendant que le spectacle de 19 h commence. Le plaisir était au rendez-vous : maquillages, drapeaux, soleil et bonne humeur.

Pour lire la suite, cliquez ici:

Si vous avez aimé, merci de partager!

Créer des choses merveilleuses: Court métrage expliquant l’autisme

Source: Youtube

 

 

 

 

 

 

 

 

PARCE QU’IL EST FACILE DE VOIR QUE QUELQU’UN A LES CHEVEUX NOIRS OU EST PLUS GRAND QUE SOI, MAIS QU’IL EST BIEN PLUS COMPLEXE DE DEVINER QUE SON CERVEAU EST « CONNECTÉ DIFFÉREMMENT », LE COURT MÉTRAGE « AMAZING THINGS HAPPEN » A ÉTÉ CRÉÉ PAR ALEX AMELINES, EMMA LOUISE BURDETT ET TONY ATWOOD POUR EXPLIQUER L’AUTISME EN TOUTE SIMPLICITÉ.

« Ce film vise à sensibiliser un public non-autiste sur l’autisme afin de stimuler la compréhension et la tolérance chez des générations futures. Il est destiné à être vu, discuté, et partagé (gratuitement) par quiconque, mais tout particulièrement par les enseignants et les parents. » [Source: www.amazingthingshappen.tv]

Si vous avez aimé, merci de partager!

Mini: L’arrêt du cannabis et la prochaine étape

 

 

 

 

 

 

 

IL Y A UN PEU PLUS DE DEUX MOIS, JE VOUS ANNONÇAIS QUE MINI DÉBUTAIT LA PRISE D’HUILE DE CANNABIS POUR TENTER DE CONTRÔLER SON ÉPILEPSIE. MALHEUREUSEMENT, LES RÉSULTATS N’ONT PAS ÉTÉ PROBANTS ET LES EFFETS SECONDAIRES ÉTAIENT IMPORTANTS.

Avec le début de cette nouvelle étude chapeautée par le CHU Ste-Justine et l’acceptation de Mini pour en faire partie, nous étions plein d’espoir et nous espérions un miracle, comme c’est arrivé pour certains enfants dont l’épilepsie n’arrivait pas à être contrôlée par la médication traditionnelle.

Ce ne fut pas le cas pour Éli-Noam.

Malgré les augmentations de dose chaque semaine ou aux deux semaines, nous n’avons noté aucune diminution de son nombre de crises au quotidien. Lire la suite

Si vous avez aimé, merci de partager!