La fois où je suis tombé sur un représentant qui n’était pas gossant

 

 

 

 

 

 

 

J’AI COORDONNÉ UN DÉPARTEMENT DE VENTES PENDANT DES ANNÉES ET J’ÉTAIS AUSSI REPRÉSENTANT SUR LA ROUTE. LES VENDEURS, LES CONSEILLERS, LES REPRÉSENTANTS, JE LES VOIS SOUVENT VENIR À 100 MILLES À L’HEURE AVEC LEURS GROS SABOTS.

Pis, ça m’énarve!

J’ai accepté d’ouvrir la porte de ma maison pour une collaboration à un représentant du Groupe Vertdure et de V Extermination récemment, juste après avoir emménagé dans une toute nouvelle résidence. À ma grande surprise, pour l’une des rares fois, il ne m’a pas tombé sur les nerfs!

Écouter le client et être honnête

Essayer de vendre un produit OU écouter les besoins du client potentiel puis, par la suite, tenter de lui proposer ce qui répondra le mieux à ses attentes et à son budget?

Il y a là une grande différence dans l’approche et la dynamique qui s’installe n’est pas la même non plus.

J’ai donc été très heureux lorsque, dès le départ, le représentant m’a expliqué qu’il ne pourrait pas faire de miracles avec ma pelouse sans ma collaboration. Autrement dit, son équipe a toutes les compétences, les produits et les outils nécessaires pour combler mes attentes et m’aider à avoir un beau gazon, mais je demeure celui qui a « les yeux » sur place et qui doit les informer de l’évolution de la situation. Lire la suite

Si vous avez aimé, merci de partager!

Comment je sauve ma princesse chaque année

 

 

 

 

 

 

 

ÉTÉ APRÈS ÉTÉ VIENT UN MOMENT OÙ MA BLONDE, PRISE DE PANIQUE, ENTRE DANS LA MAISON EN CRIANT. C’EST LÀ QUE MA PRÉSENCE EST REQUISE IMMÉDIATEMENT POUR VENIR À SA RESCOUSSE ET METTRE UN TERME À CETTE MENACE QUI PLANE SUR L’ENSEMBLE DE NOTRE PETITE FAMILLE, UNE FOIS DE PLUS.

Oui, cet instant où elle découvre un nid de guêpes (sous l’échelle de piscine, derrière le luminaire à l’entrée de la maison, à proximité du cabanon…) et où elle me somme d’enfiler ma cape de super-héros! Lire la suite

Si vous avez aimé, merci de partager!

Sauter dans le vide pour son enfant

Lorsque mon deuxième garçon est venu au monde, j’ai compris après quelques mois qu’il aurait une vie parsemée de défis. Je ne savais toutefois pas quelle serait l’étendue de ces défis ni jusqu’où ils me mèneraient.

Une prise de conscience

Il y a quelques semaines, je le regardais aller en l’imaginant faire son entrée dans le milieu scolaire. Conscient de ses différences, de ses crises d’épilepsie quotidiennes, de sa démarche chambranlante, de son langage très limité, de son retard de développement important qui se dirige presqu’inévitablement vers un diagnostic de déficience intellectuelle, je me suis dit que les prochaines années seraient de plus en plus lourdes à porter pour toute la famille.

Je me doutais que cette prise de conscience arriverait un jour ou l’autre.

Pour lire la suite, cliquez ici

Si vous avez aimé, merci de partager!

Comment apprendre à son enfant à se moucher

 

 

 

Comme parents, nous nous sommes tous déjà passé la réflexion suivante: « Hé boy! Que j’ai hâte que mon enfant soit capable de se moucher tout seul! »

Ça a l’air de rien, mais bien des tout-petits ont passablement  de difficulté à se débarrasser eux-mêmes de leurs sécrétions nasales. Avec un enfant qui a des besoins particuliers et qui approche les 4 ans et demi, j’en sais quelque chose.

Je suis tombé sur une vidéo de Josiane Caron Santha qui a piqué ma curiosité et que j’ai eu envie de vous partager parce qu’elle y donne plusieurs trucs pour aider notre enfant à, éventuellement, être en mesure de « faire la grosse job » tout seul.

Oui, le rêve! Lire la suite

Si vous avez aimé, merci de partager!

Arrête de vouloir que ton chum en fasse autant que toi!

 

Les femmes qui se plaignent que leur conjoint n’en fait pas autant qu’elles dans la maison ont un foutu problème sous les bras. Et la meilleure façon de le régler, ce serait de réfléchir à une solution au lieu de jouer les martyres dans des groupes Facebook de filles frustrées.

Je ne suis pas en train de dire que les gars ont le droit de se pogner le cul et que les filles devraient être en charge de tout pour faire rouler la maisonnée. Je suis juste exaspéré de lire des filles qui se plaignent d’en faire plus que leur chum et qui hésitent à le pogner par les couilles, à serrer (pas trop, juste assez!) et à lui murmurer à l’oreille: « Hey, le grand! Déniaise, j’suis pas ta bonne! »

Les tâches ménagères, un sujet de discorde

Le cash, le sexe, l’éducation et la discipline des enfants, la famille élargie et… Les tâches ménagères! Voilà les 5 principales causes de conflit dans un couple selon un récent sondage CROP. Pas tellement surprenant, me direz-vous.

Mais, comment se fait-il que l’on se chicane à ce point-là lorsqu’il est question d’aspirateur, de moppe, de plumeau et de vaisselle sale? Il me semble pourtant que l’entretien et les tâches ménagères sont une nécessité pour tout le monde et que chacun devrait faire la part des choses pour que toute la famille en bénéficie.

Alors, pourquoi s’engueule-t-on?

Parce que les filles n’expriment pas clairement leur ras-le-bol? Parce que les gars ne font pas les tâches comme leur blonde le souhaiterait? Parce que les hommes ne font pas autant de tâches que les filles? (La même situation pourrait être inversée, mais les données nous indiquent que ce sont encore les femmes qui en font plus, même si l’écart tend à s’amoindrir)

Pourtant, sans vouloir jouer au psy (et parce que je ne vous ferai pas croire que tout est toujours parfait chez-nous!), il me semble que le respect de 3 petites règles de base règlerait pas mal tout. Lire la suite

Si vous avez aimé, merci de partager!