« T’as ben l’air fatigué! »

« Ouh… Ça va bien? Il me semble que t’as l’air fatigué? ».

Vous utilisez souvent ce commentaire comme entrée en matière. De la même façon que lorsque vous parlez de météo avec le commis du dépanneur. Vous semblez oublier que c’est de moi dont il est question!

 

Oui, je suis ce que j’ai l’air

Pourtant, vous visez juste : Je suis à moitié mort. Nul besoin de me passer la remarque. Je me la fais moi-même chaque matin en regardant le mort-vivant qui se tient debout devant mon miroir et qui essaie tant bien que mal de se faire un semblant de beauté avant de partir au bureau.

Ben oui, je suis fatigué. Je suis TRÈS fatigué. Je suis crevé!

Pour lire la suite, cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *