Papa va au bulletin

Est-ce parce que les pères s’intéressent moins au parcours scolaire de leur enfant que les mères? Serait-ce parce, traditionnellement, les volets « santé » et « école » ont toujours été davantage sous la responsabilité des mères et que, encore aujourd’hui, elles hésitent à laisser leur place au père?

Toujours est-il que, même si les hommes sont de plus en plus impliqués, il y avait une nette dominance de progestérone lors de la première réunion de parents que nous venons d’avoir à l’école de mon plus vieux.

ÊTRE LÀ QUAND ÇA VA BIEN

Si mon enfant avait des problèmes à l’école, il est évident que je serais impliqué au maximum aux côtés de ma conjointe. C’est trop souvent à ce moment-là que les gars prennent vraiment la place qu’ils devraient pourtant occuper d’emblée.

Après tout, pas besoin d’attendre que notre blonde nous sonnne la cloche d’alarme en nous disant : « Hey! Là, ça va mal. J’pense qu’il serait temps que tu embarques toi aussi pour qu’on réussisse à remettre notre enfant sur la bonne voie! »

C’est un peu comme si le monde scolaire nous interpelait moins. Comme si la place qui nous y est réservée ne l’était pas encore tout à fait clairement…

Pour lire la suite, cliquez ici:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *