Lectures suggérées

Plusieurs livres ont été très importants pour moi et certains demeurent des références vers lesquelles je me tourne encore régulièrement. J’ai eu envie de vous faire une liste de mes préférés et de vous dire, brièvement, pour quelles raisons ils m’ont marqué ou inspiré.

J’espère que vous aurez envie de vous plonger dans quelques titres.

Bonne lecture!


BESOINS PARTICULIERS ET AUTRES DÉFIS

TDAH, la boîte à outils (par Ariane Hébert)

Comment détecter le TDAH? Envisager ou pas la médication? Mais surtout plein d’outils, de trucs et de stratégies pour aider son enfant à mieux gérer ses émotions et son impulsivité, à mieux s’organiser et à diminuer son anxiété. 

Un livre qui nous rappelle que le TDAH doit être vu dans sa globalité, avec une approche à plusieurs niveaux, ce qui peut inclure une médication, mais surtout la mise en place de multiples stratégies facilitatrices.


L’autisme expliqué aux non-autistes (par Brigitte Harrisson et Lise St-Charles)

Par le biais de questions-réponses, une cinquantaine de notions sont abordées en lien avec le développement de l’autiste.

Après avoir suivi une formation sur l’autisme, j’ai compris toute l’importance de réussir à comprendre de quelle façon une personne ayant un TSA voit le monde pour pouvoir agir adéquatement à ses côtés. Je suis plongé dans ce livre qui a été une révélation pour moi et qui a répondu à des dizaines de questions que je me posais. Chaque fois qu’un enfant reçoit un diagnostic de TSA, on devrait remettre ce livre à ses parents et à ses proches.


Enfants à livre ouvert (par Gilles Julien)

Une incursion fort intéressante dans l’univers du Dr. Julien qui nous démontre, par le biais de différents cas vécus, à quel point il est primordial de bien entourer les tout-petits, de les écouter (pas seulement verbalement) et de créer un lien de confiance et de proximité avec eux.

Ça ne touche pas spécifiquement les enfants à besoins particuliers ou à défi, mais il est tout de même beaucoup question des différents facteurs de vulnérabilité. Si vous travaillez auprès des enfants, il y a sûrement des passages qui vous feront réfléchir ou qui inspireront votre pratique.


Parent gros bon sens : mieux comprendre votre enfant pour mieux intervenir (par Nancy Doyon)

Un enfant reste un enfant et on ne peut pas lui demander d’agir en adulte. Ce n’est pas compliqué, mais on l’oublie parfois. En prenant cela en considération, comment pouvons-nous, comme parents, réagir afin d’avoir une discipline et des règles logiques, constantes, bien comprises et favorisant un climat familial sain et rassurant?

Lorsque je remets en question certaines de mes pratiques parentales, je m’y réfère et il y a toujours une petite lumière qui s’allume en moi en lisant un passage ou un autre. Pour les parents d’enfants ayant de petits défis, des besoins particuliers,  mais évidemment pour tous les autres.


Parler pour grandir (de Solène Bourque et Geneviève Côté)

Il y a tellement de parents qui se retrouvent confrontés à un enfant dont le développement langagier ne suit pas ce qui est « normalement attendu ». Quoi faire? Par où commencer? Qui consulter? Que peut-on faire en tant que parents pour stimuler notre petit par le biais de stratégies intégrées à notre quotidien?

Une petite bible dans laquelle on retrouve de multiples pistes d’intervention pour mieux comprendre notre enfant et l’aider adéquatement, sans avoir l’impression d’être constamment en mode « intervention » avec lui.


ÊTRE BIEN AVEC SOI-MÊME ET EN COUPLE

Un couple fort, une famille unie (par Yvan Phaneuf)

Un couple fort est à la base de toute famille unie. Et, même aujourd’hui, c’est encore possible de demeurer soudés… À condition de le vouloir et de faire le nécessaire pour y arriver. De construire son couple, de nourrir son amour, de ne pas rendre l’autre responsable de notre propre bonheur et d’accepter (voire préserver) nos différences respectives.

L’un des premiers livres qui m’a amené à prendre conscience de certaines « règles relationnelles » que je devais respecter davantage si je voulais voir grandir mon couple et faire en sorte que nous soyons réellement épanouis. Cette lecture m’a aussi poussé à me questionner sur les raisons qui peuvent amener quelqu’un à vouloir constamment changer l’autre.


La communication authentique (par Colette Portelance)

Pour qu’une relation affective perdure dans le temps et pour que chacun s’y sente bien, en confiance, épanoui et satisfait, il faut impérativement laisser tomber les masques, se dévoiler et être authentique.

Il y a eu un déclic dans ma tête en lisant les facteurs qui font en sorte que, parfois, on hésite à être complètement soi-même et on ne se permet pas d’être 100% authentique. À partir de là, j’ai décidé de travailler sur moi-même, autant dans ma relation avec ma conjointe qu’avec les gens qui sont importants à mes yeux. Une thérapeute en relation d’aide que je considère comme un modèle et qui est une grande source d’inspiration pour moi.


L’intelligence émotionnelle I, II (par Daniel Goleman)

Selon Goleman, les réactions émotionnelles représentent une autre forme d’intelligence qui s’ajoute littéralement au quotient intellectuel. Il la définit comme la capacité à percevoir, à maîtriser et exprimer ses sentiments et ses émotions ainsi que ceux d’autrui. Poui lui, nos réactions émotionnelles ont une incidence directe sur notre contrôle de soi, notre intégrité, notre motivation et sur nos relations interpersonnelles.

Une brique intimidante de 924 pages, mais qui vaut la peine d’être étudiée, par petites bouchées. Ce n’est pas facile, il y a des passages très théoriques, voire scientifiques, mais ça demeure très enrichissant. J’ai une préférence pour le premier tome, qui aborde plus spécifiquement les émotions, en les expliquant de long en large, en parlant de famille, de petite enfance et d’éducation.


La magie relationnelle, plus d’amour que de peur (par Guy Finley)

Est-ce que les chicanes dans le couple sont vraiment bénéfiques? Comment peut-on les éviter ou faire en sorte qu’elle ne dégénèrent plus, laissant des traces sur notre partenaire de vie, sur nous, sur notre couple? Pourquoi la flamme ne brûle plus comme au début? 

S’il y a un livre, selon moi, que TOUS les couples devraient lire, c’est celui-là! Et, si vous ne le lisez tous les deux, je suis persuadé que la personne qui en fera la lecture modifiera certains de ses comportements qui ne passeront pas inaperçu et qui amèneront l’autre, à son tour, à changer.


Living forward (par Michael Hyatt & Daniel Harkavy) — en anglais

Souvent pris dans l’urgence du quotidien, dans la résolution de problèmes, dans le « dernière minute », nous en venons à perdre de vue nos rêves et nos grands objectifs de vie. 

Un bon coup de pied au derrière pour arrêter de tourner en rond, faire le point et mettre en place un plan d’action pour atteindre nos objectifs de vie.


5 secondes pour tout changer (par Mel Robbins)

La règle du 5 secondes réfère beaucoup à l’instinct et aux intuitions. Il s’agit d’une méthode pour nous aider à passer à l’action et pour déclencher un changement positif de comportement, rapidement (juste avant que notre cerveau commence à nous envoyer des pensées contradictoires ou limitantes pouvant nous freiner). 

J’ai réfléchi en lisant ce livre et je suis aujourd’hui constamment en train de tenter de trouver le juste milieu entre mon instinct et la rationalité. Prendre conscience de cette dualité intérieure m’aide à voir les choses autrement. Après avoir analysé les pensées négatives que mon cerveau peut m’envoyer, je suis en mesure de mieux les relativiser pour revenir à mon intuition initiale, lorsque c’est la meilleure avenue.


Aimer sans perdre sa liberté (par Colette Portelance)

Colette Portelance soutient que toute vie affective repose essentiellement sur la satisfaction des besoins d’amour et de liberté, sans quoi la relation dégénère progressivement.

À une époque où la peur de l’engagement est omniprésente et où les relations amoureuses sont trop souvent consommées aussi rapidement qu’une pointe de pizza (parfois même presque plus vite!), ce livre est plus que jamais d’actualité. Ce qui est le plus intéressant dans cet ouvrage de Colette Portelance, c’est sa façon de rappeler que nous devons nous assumer, en tant qu’individu, et éviter de tenir notre partenaire responsable de tout ce qui ne nous convient pas.


The Stress-Proof Brain (par Melanie Greenberg) — en anglais

Un livre écrit par une psychologue qui a un bagage très intéressant (pratique, enseignement, écriture, coaching, etc.) et qui travaille plus particulièrement avec une clientèle ayant des problématiques de gestion de stress et d’anxiété.

Un bel équilibre entre les recherches, la théorie et les exemples concrets qui font réfléchir et qui donnent envie de travailler sur soi pour implanter les méthodes suggérées. J’ai particulièrement accroché sur tout le volet qui traite des émotions, de notre capacité à les reconnaître, à les nommer, à les accepter et à les affronter.


L’art subtil de s’en foutre: un guide à contre-courant pour être soi-même (par Mark Manson)

« Prendre des décisions basées sur le feeling, sans recourir à la raison pour mettre un peu d’ordre là-dedans, ça déçoit presque toujours. Tu sais qui compte exclusivement sur ses émotions? Les enfants de trois ans. Et les chiens. »

Un guide qui a un petit quelque chose d’irrévérencieux, une bonne dose d’humour et qui nous remet les pieds sur terre bien comme il le faut. Parce que non, toujours avoir une pensée positive et faire de la visualisation, ça ne nous promet pas une vie qui sera Hakuna Matata. Parfois, tout va tout croche et il faut savoir le reconnaître, puis passer à l’action pour retrouver le bon chemin et un meilleur état d’esprit. Rafraîchissant.


ÊTRE EFFICACE POUR DIMINUER SON STRESS

18 minutes (par Peter Bregman)

La recette pour réaliser ses objectifs? Éliminer les distractions, garder le focus, établir un plan et prendre un maximum de 18 minutes par jour pour cibler les actions à faire, conformément aux cibles.

En lisant Bregman, j’ai appris à m’arrêter, à prendre des pauses bénéfiques et à voir ces « arrêts » comme une partie intégrante de mon travail, que ce soit au bureau ou à la maison. Ne serait-ce que pour ça, la lecture a été bénéfique. 


Le pouvoir des habitudes (par Charles Duhigg)

Pour faire des changements dans nos vies, il faut cibler les habitudes à éliminer ou à mettre en place. Et, une fois que c’est fait, pour que les changements soient durables, il faut avoir une stratégie (comprendre ce qu’est une habitude, ce que ça nous apporte, ce qu’il faut faire pour la maintenir, etc.)

Il s’agit probablement de l’une des lectures qui m’a fait prendre conscience de l’importance de bien saisir pourquoi je voulais me comporter de telle ou telle façon et pourquoi je voulais faire tel ou tel changement. J’ai aussi compris que rien ne sert de tenter d’instaurer 12 nouvelles habitudes en même temps puisque de tels changements demandent du temps, de l’énergie et de la volonté. Mieux vaut y aller étape par étape.


L’effet cumulé (par Darren Hardy)

Le succès ne s’obtient pas par chance. Son atteinte réside dans la mise en place de plusieurs actions, dans l’instauration de routines et dans les efforts constants qui sont déployés, à répétition et sur un longue période.

Une lecture qui m’a amené à mieux saisir l’impact de chaque choix, de chaque geste que nous posons quotidiennement. Des changements qui peuvent sembler totalement anodins ont le pouvoir d’avoir des répercussions majeures à moyen et long terme, sur plusieurs sphères de notre vie, en plus de nous permettre d’avoir un plus grand sentiment de bien-être et d’atteindre davantage nos objectifs. Un livre qui se dévore et qui donne envie d’être plus discipliné.


Deep work : retrouver la concentration dans un monde de distractions (par Cal Newport)

« Le travail en profondeur, ou deep work, désigne une activité professionnelle menée dans un état de concentration absolue qui pousse nos capacités cognitives jusqu’à leurs limites. Ces efforts créent de la valeur, affinent nos compétences et sont difficiles à reproduire. »

Un incontournable qui m’a fouetté, qui a changé ma méthode de travail et qui m’a aussi fait prendre conscience de l’importance d’être dans un environnement de travail propice. Ça touche moins la vie familiale, mais ça me parle beaucoup et ça a modifié ma façon de m’organiser!


Double ta valeur: accomplir plus, travailler moins (par Olivier Lambert)

« Arrête de perdre ton temps à faire des tâches répétitives qu’un macaque bien élevé pourrait accomplir et maximise le temps que tu investis sur des projets importants. »

Je ne suis pas un adepte du principe quelque peu idéaliste « accomplir plus en travaillant moins » (il existe plusieurs bouquins avec des titres de ce genre pour faire miroiter une certaine facilité et un idéal à atteindre), mais Olivier Lambert demeure très concret et terre à terre, ce qui m’a amené à beaucoup apprécier son livre. Une lecture pendant laquelle je me suis arrêté pour pour réaliser: « Ok. Je suis maître de qui je suis, de ce que je fais, de comment je le fais et je dois m’organiser efficacement si je veux atteindre réellement mes objectifs ». Simple, clair, drôle, se lit hyper-facilement.


 

La semaine de 4 heures : travaillez moins, gagnez plus et vivez mieux! (par Timothy Feriss)

« Au sujet de la gestion du temps : rayez cette notion de votre esprit. Vraiment, vous ne devez pas essayer d’en faire davantage dans chaque journée, de remplir chaque seconde avec une boulimie frénétique de travail. Les options sont quasiment illimitées pour  » s’occuper  » et être débordé […]Il est non seulement possible d’accomplir davantage en en faisant moins, mais c’est impératif »

Un titre tape-à-l’oeil, mais un bouquin qui a retenu mon attention à bien des égards, dont la section qui touche à l’importance de prendre conscience de nos peurs, de réaliser que nous imagions trop souvent des dénouements négatifs et improbables qui nous mettent des bâtons dans les roues. De plus, il s’agit de la première lecture qui m’a amené à me questionner profondément sur la « Loi de Pareto », soit le principe du 80/20 (20% de nos efforts nous rapportent 80% de nos résultats, d’où l’importance d’investir notre temps et nos énergies aux bons endroits).