Première visite?

Bien heureux que tu sois là! Au bas de cette page, je vais te donner quelques suggestions d’articles parmi les plus populaires que tu pourras lire, si tu le veux, pour débuter ta visite.

Mais, tout d’abord, je vais t’expliquer ce qui a mené à la plate-forme que tu découvres actuellement.

Le projet « Un Gars, un Père » a beaucoup évolué depuis ses débuts, en 2009. Quand j’ai démarré tout ça, les blogues sur la parentalité commençaient à apparaître et les pères qui s’exprimaient sur le sujet étaient considérés comme de potentiels extra-terrestres.

Ma femme se demande encore parfois si j’en suis un, mais pour d’autres raisons. Mais bon… Là n’est pas la question.

Au début, j’écrivais pour partager ma réalité, pour échanger avec d’autres parents, pour dire à quel point il était important que les pères soient aussi impliqués que les mères, etc. 

J’écrivais probablement parfois pour évacuer, pour me défouler, mais je le faisais surtout parce que mon nouveau rôle de père me comblait à 150% et parce que je trippais à fond. À peu près tout était beau! Puis, à la naissance de mon deuxième enfant, j’ai compris le sens de la phrase:

« Gars ou fille, ce n’est pas grave. L’important, c’est qu’il soit en santé ce bébé-là! »

Cette petite boule de bonheur souffrant de divers troubles de santé et éventuellement diagnostiquée pour une déficience intellectuelle a fait bifurquer de façon drastique la route que ma femme et moi étions en train de tracer pour notre famille.

Avec notre grand garçon, nous avons dû apprendre à composer avec les crises d’épilepsie au quotidien, à utiliser une machine de gavage, à concilier travail-famille-maladie, à apprivoiser la déficience intellectuelle, mais nous avons surtout dû revoir complètement notre conception de la vie de famille et du futur.

Avec courage, humour, mais surtout avec une tonne d’amour, je pense que nous y sommes bien parvenus.

Afin d’être plus près de notre équipe médicale montréalaise et pour offrir à notre jeune fils un accès à une école spécialisée qui lui permettrait de s’épanouir, nous avons fait, en juin 2017, ce que j’appelle notre « saut dans le vide » : nous avons tout laissé tomber pour repartir à zéro, dans un milieu qui serait plus favorable à notre réalité, 400 kilomètres plus loin!

Inévitablement, le projet  « Un Gars, un Père » s’est modulé en même temps que notre vie, présentant avec beaucoup de transparence nos défis et nos craintes, mais mettant surtout l’accent sur l’importance de demeurer unis, positifs et proactifs dans les moments les plus difficiles. 

Les gens nous disent souvent que nous sommes une source d’inspiration. C’est évidemment touchant et très flatteur.

De notre point de vue, nous sommes avant tout une famille ordinaire qui a appris à voir la vie autrement, à s’adapter et à toujours mettre l’amour à l’avant-plan.

Et moi, dans tout ça, en tant que parent et en tant que personne, j’ai vécu les 10 dernières années comme les plus intenses montagnes russes du monde: naissance des enfants, changements d’emploi, déménagements, dépression, maladie d’un petit, séparation de la famille pendant des mois pour des hospitalisations, sentiment d’impuissance, etc.

Je pense que nous ne serions pas passés à travers si nous ne nous étions pas promis, dès de début, de demeurer un couple uni. Mais, je ne te ferai pas miroiter que ça a toujours été facile.

C’est tout ce parcours (personnel, familial, parental, de couple) jumelé à mon expérience professionnelle et à ma volonté d’aider d’autres parents qui ont fait de moi la personne que je suis aujourd’hui et qui a fait de « Un Gars, un Père » la plate-forme que tu découvres présentement.

En parallèle aux formations de praticien en programmation neurolinguistique et de thérapeute en relation d’aide que je suis en train de boucler, j’alimente cette plate-forme.

J’espère que tu y feras de belles trouvailles et que tes lectures te feront du bien et t’aideront, toi aussi, à voir les choses autrement et, si tu crois que c’est pertinent, à poser des gestes concrets qui t’aideront à te sentir mieux.

Voici donc quelques suggestions parmi les articles les plus populaires:

Bonne lecture et n’hésite pas à commenter ou à m’interpeller, via Facebook ou par courriel.


ENVIE D’EN AVOIR UN PEU PLUS?

Inscris-toi pour recevoir mes anecdotes et du matériel inédit pour t'inspirer dans ta vie de parent. Jamais trop souvent et surtout jamais harcelant. Je veux que ça te soit utile.