POURQUOI ÇA NE MARCHE PAS QUAND ON TE DIT DE LÂCHER PRISE

Il y a une étape qu’il ne faut absolument pas oublier…

Temps de lecture : 3 minutes

Je devenais stressé, anxieux. Je trouvais qu’il y avait trop de choses qui traînaient dans la maison. Qu’il fallait faire la vaisselle. Qu’il était temps de partir une brassée de lavage.

Puis, ma femme me répondait que je devais respirer. Apprendre à « lâcher prise »… Comme elle! 

Ça m’énervait puisque, malgré tous mes efforts pour décrocher, je n’y arrivais pas. Il y avait toujours ce sentiment d’urgence en moi qui faisait que je ne me sentais pas bien. Jusqu’au jour où j’ai compris ce qui n’allait pas.

LÂCHER PRISE N’EST PAS UNE SOLUTION À TOUT

Quand ma femme me suggérait de lâcher prise, pour elle, c’était comme si elle me disait: « Relaxe! Calme-toi et pense à autre chose. »

En fait, le véritable concept de « lâcher prise » devrait nous amener d’abord dans une autre direction.


Le lâcher-prise, c’est arrêter d’essayer de contrôler l’incontrôlable, mais ça doit aussi impliquer, préalablement, d’agir lorsque l’on a le pouvoir de le faire.


C’est exactement pour cette raison que je n’arrivais pas à lâcher prise comme ma femme me le suggérait. C’était beaucoup plus simple dans sa tête que dans la mienne.

Parce que les émotions négatives que je ressentais étaient liées à une situation sur laquelle j’avais un pouvoir d’agir!

Donc, j’aurais eu beau regarder un film avec elle, prendre de grandes respirations, aller faire une promenade avec le chien, prendre un bain chaud, jouer avec les enfants… Mon problème aurait toujours été entier. 

J’ai finalement réussi à comprendre que, si je trouve qu’il y a trop de vaisselle sur le comptoir, même si j’essaie de me convaincre que ça ne me dérange pas, ça va continuer de me déranger quand même et mon cerveau ne réussira pas à en faire abstraction!

POUR LÂCHER PRISE, IL FAUT D’ABORD ÉVALUER OÙ SE SITUE NOTRE POUVOIR D’AGIR

Certains croient que c’est facile de parvenir à lâcher prise.

Or, ce n’est pas le cas pour tout le monde puis chaque individu est différent, a sa propre perception des choses.

Je vais vous donner un exemple pour illustrer le tout.

Isabelle travaille dans un bureau.

Chaque jour, son collègue Jean-Marie se promène dans le corridor, rit aux éclats, parle fort et imite le sifflement de l’oiseau qui chante « Où es-tu Frédéric, Frédéric, Frédéric » .

Isabelle n’en peut plus, elle pense même à quitter son travail. Pourtant, Maryse, qui partage le bureau voisin, a appris à composer avec l’étrange moineau qu’est Jean-Marie. 

Maryse répète à Isabelle qu’elle n’a qu’à lâcher prise un peu plus. Que Jean-Marie est un spécimen rare, mais qu’il fait bien son travail et qu’il est un plus pour l’équipe.

Vous voyez: Face à la même situation, deux personnes réagissent complètement différemment. 

Le véritable lâcher-prise, je vous le dis, ça peut être d’la job!

Pour lâcher prise, il faut d’abord être conscient de ce qui nous fait souffrir. De ce qui est un poids dans notre vie. Il faut bien le comprendre et il faut être prêt à agir pour le contrer lorsque l’on peut faire quelque chose.

Puis, il faut passer à l’action pour poser des gestes afin d’améliorer la portion de la situation-problème sur laquelle on a un pouvoir d’agir. 


En fait, lâcher prise implique fréquemment d’être beaucoup plus actif que passif dans un premier temps pour parvenir, dans un deuxième temps, à se donner une pause mentale bien méritée!


Le véritable lâcher-prise vient donc en deux étapes distinctes:

  1. Comprendre une situation et s’organiser adéquatement pour changer la portion sur laquelle on a de l’emprise;

  2. Indiquer à notre hamster intérieur que le nécessaire a été fait et qu’il peut se calmer.

En ce qui me concerne, c’était sur l’organisation et sur la gestion de mon temps que je devais mettre mes énergies. Il fallait que je sois davantage structuré, que je prévois un temps où j’avais suffisamment d’énergie pour régler la vaisselle et réussir à passer à la deuxième étape.

Je n’avais pas besoin que tout soit parfait, mais j’avais besoin que ça ne m’apparaisse pas comme une montagne pour pouvoir décrocher.

C’était ça le bout qu’il me manquait pour réussir à lâcher-prise!

Quant à Isabelle, pour réussir à lâcher prise et pour ne pas se sentir envahie par Jean-Marie au travail, vraisemblablement, elle devra poser un geste pour tenter de changer la situation qui ne lui convient pas. 

Alors, la prochaine fois où quelqu’un vous suggérera de lâcher prise, commencez par comprendre ce qui vous empêche de décrocher et demandez-vous sur quoi vous avez un pouvoir d’agir au préalable. 

Si vous pouvez faire quelque chose, agissez. Sinon, vous ne réussirez jamais à lâcher prise complètement et à faire le vide dans votre tête.

Une fois que ce sera fait, votre hamster devrait commencer à se calmer progressivement par lui-même.

 


ENVIE D’EN AVOIR UN PEU PLUS?

Inscris-toi pour recevoir mes anecdotes et du matériel inédit pour t'inspirer dans ta vie de parent. Jamais trop souvent et surtout jamais harcelant. Je veux que ça te soit utile.

Commentez via Facebook